A PROPOS DES PRODUITS LAITIERS

Publié le par JEEP

Comment remplacer les produits laitiers

 

 

Vous êtes intolérant au lait de vache et/ou vous multipliez les problèmes de santé.

 

Vous pensez que les produits laitiers vous sont néfastes…

 

Par produits laitiers, il faut bien sûr comprendre le lait, la crème fraîche, le beurre, les yaourts, les fromages, tous les plats cuisinés au beurre et à la crème, tous les gâteaux et produits industriels contenant du lactose.

 

Mais, penseront certains, on ne peut plus manger ?

 

Si !

 

Seulement, ces sont d’autres habitudes, d’autres réflexes, une autre culture culinaire…

 

Cela ne peut se faire que progressivement et sans dogmatisme.

 

 

Voici donc comment supprimer totalement ou  simplement réduire les produits laitiers.

 

 

A la place du lait :

« lait » d’avoine, d’amande, de riz, de soja (sans abus toutefois pour ce dernier)

 

A la place de la crème fraîche :

Cuisiner avec de la crème d’avoine (vendue en petits packs) : c’est savoureux et digeste.

 

A la place du beurre :

Toutes les huiles végétales dont l’huile d’olive et de palme qui résistent bien à la chaleur.

 

A la place du fromage :

Le choix est le suivant : soit vous décidez de le supprimer totalement, soit vous le considérez comme un produit « gourmand », à consommer pour le plaisir, avec modération.

Dans ce cas, privilégier les fromages de chèvre ou de brebis.

 

 

Mais le calcium direz certains ?

 

Aucune crainte car il y a du calcium partout !

De plus, il est troublant de constater que ce sont les plus gros consommateurs de produits laitiers qui sont les plus atteints de troubles osseux (déminéralisation, ostéoporose…)

Alors où est l’erreur ?

Rappelons que l’homme préhistorique absorbait moitié plus de calcium que l’homme moderne sans consommer le moindre produit laitier : il ignorait leur existence….

De même, rappelons que les peuples orientaux  -qui consomment très peu de produits laitiers-  sont quasiment indemnes de pathologies osseuses.

Et ce n’est pas génétique car il suffit que ces peuples émigrent en occident pour connaître au bout de 2 générations, les mêmes pathologies que les occidentaux dont l’ostéoporose.

 

 

Mais le calcium diront certains?

 

 

On trouve du calcium partout. Certes, dans les produits laitiers mais aussi dans les végétaux.

Il est désormais bien établi que le calcium des végétaux est aussi bien assimilé que celui des produits laitiers.

Il faut toute la pression des multinationales de l’alimentation ainsi que la frilosité ou la collusion des politiques et certains scientifiques pour assurer la persistance du mythe du lait comme étant la meilleure ou la seule source de calcium.

De plus, c’est une grave erreur de ne se focaliser que sur le calcium. En effet, la santé de notre squelette repose sur la présence en quantités suffisantes de calcium, de phosphore, de magnésium, de silicium, de vitamine D (surtout la D3)…, le tout associé à une activité physique régulière et à un bon équilibre nerveux.

Il est d’ailleurs troublant de constater une absence presque totale de pathologies osseuses chez les peuples et/ou les personnes ne consommant pas ou peu de produits laitiers mais dont

l’alimentation est riche en produits végétaux diversifiés.

Rappelons pour mémoire que l’homme du paléolithique absorbait 2 à 3 fois plus de calcium que l’homme moderne sans consommation de produits laitiers !

Le problème de nos sociétés modernes, c’est que nos aliments sont devenus trop raffinés, trop pauvres en nutriments protecteurs, trop déséquilibrés…

Nos enfants, cibles marketing d’une société d’abondance dans laquelle tout est marchandise, font une large consommation d’anti-aliments, voleurs de minéraux et de vitamines : parmi ces anti-aliments, le sucre raffiné et les sodas !

 

Pour avoir des os solides, avec ou sans produits laitiers :

 

Þ Manger d’une façon diversifiée des produits animaux et végétaux de qualité tous les jours.

 

Þ Concernant les légumes, attention à certaines erreurs car l’eau de cuisson dissout les minéraux : faire cuire les légumes à la vapeur ou se servir de l’eau de cuisson pour préparer des potages ou faire cuire des céréales.

 

Þ Consommer régulièrement des oléagineux : graines de sésame, noix, amandes, ainsi que de la mélasse (un complément à elle seule)…

 

Þ Attention aux « voleurs » de minéraux car ils sont redoutables : les sodas, les jus de fruits du commerce, le sucre raffiné… sont d’une nocivité extrême quant à la santé des os des enfants. Les buveurs réguliers de coca cola voient les risques de fractures multipliés par trois. Un abus de « voleurs « de minéraux est souvent plus à craindre qu’un apport insuffisant.

 

Þ Faire de l’activité physique : les bienfaits du sport sont nombreux et chacun  -enfant, adulte ou vieillard-  devrait s’adonner à une activité physique modulée. En ce qui concerne le squelette, l’activité physique mobilise le calcium et permet sa fixation dans les os !

Savoir que la marche est idéale (6 fois 1/2h par semaine par exemple !)

 

Þ Oxygénation : l’exposition régulière, mais modulée, au soleil est indispensable pour une bonne minéralisation de l’organisme : le soleil est la principale  (et la meilleure) source de vitamine D3.

Concernant les personnes âgées, rappelons que c’est  au printemps qu’il y a le plus de fractures et cela s’explique par le fait que le stock de vitamine D3 accumulé à la belle saison est épuisé et non encore reconstitué… d’où la nécessité de sortir en toute saison !

 

Suivez ces conseils qui allient bon sens et rigueur scientifique et dites adieu à l'ostéoporose!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article