A PROPOS DES ALLERGIES

Publié le par JEEP

A PROPOS DES ALLERGIES :

Actuellement, le terme allergie  a largement dépassé les limites de la pathologie pour entrer dans le langage courant et signifier intolérance à quelque chose.

Allergie, au sens étymologique, signifie réaction différente des autres. Les autres, ce sont les « bien portants ».

L’allergique a donc une instabilité réactionnelle à des stimuli extérieurs qui se manifeste au niveau :

·        Du système respiratoire : coryza spasmodique, asthme bronchique

·        De la peau : urticaire, eczéma

·        Du tube digestif : « crises de foie », diarrhée

·        Du système circulatoire : migraines

La cause immédiate du trouble apparaît être une mobilisation d’anti-corps fabriqués par l’organisme pour lutter contre l’envahissement par les allergènes extérieurs devenant par trop antigéniques.

Il y a lors de chaque contact formation de complexes toxiques, spécialement au niveau des tissus ou organes en cause dans chaque cas.

Conjointement, il y a libération d’histamine, un médiateur chimique mal métabolisé qui reproduit à un degré plus ou moins important les manifestations du choc anaphylactique.

Le traitement classique de ces troubles est de 3 formes :

·        Dans les cas sévères, ce sont les corticocoïdes (immunodépresseurs) qui bloquent les anticorps et, de ce fait, désarment faute de combattants le conflit anti-corps et anti-gènes.

·        Des anti-histaminiques sont utiles, à des stades même aigus, en bloquant par compétition la formation d’histamine.

·        Enfin, la désensibilisation, soit spécifique soit générale, par des dérivés soufrés et magnésiens visera à modifier le terrain.

 

Les allergies alimentaires

L’allergie alimentaire provoque une réaction immunitaire dirigée contre les antigènes  (l’agresseur): on ne peut vraiment parler d’allergie alimentaire que si l’on trouve dans le sang ou les tissus des anticorps vis à vis d’un ou plusieurs allergènes. Dans le cas contraire, le plus fréquent heureusement, on parlera de pseudo-allergie ou encore de simple intolérance alimentaire.

Pour un enfant à naître, le risque d’être allergique est d’autant plus élevé que la famille compte déjà des allergiques: 25% de risque si vous avez déjà un enfant allergique, 30% si l’un des deux parents est concerné, 40% si les deux parents le sont et 50% si les deux parents ont la même allergie.

Les allergènes sont presque tous des protéines. C’est pour cette raison que les aliments riches en protéines sont les plus incriminés. On admet que, pour devenir antigénique, les substances alimentaires non protéiniques se combinent à des protéines.

 

QUE FAIRE EN CAS D’ALLERGIE ?

Voici une approche en phytothérapie ( docteur MAX TETAU ):

Le grand remède de l’allergie sera RIBES NIGRUM (BMG 1 D) : c’est le CASSIS !

A : RIBES NIGRUM, 100 gouttes par jour, a une action cortisone-like, sans aucune toxicité.

B : Dans tous les cas d’allergie, le foie est l’organe de base à traiter car une petite insuffisance hépatique est toujours le dénominateur commun dans l’allergie.

·        ROSMARINUS jeunes feuilles (MG) 1 D, aux doses de 150 gouttes par jour sera le remède de base de l’insuffisance hépato-biliaire.

·        CHELODINIUM TM (100 gouttes par jour) pourra lui être parfois préféré sur la notion de crises douloureuses de l’hypocondre droit irradiant vers l’omoplate droite.

·        BETULA PUBESCENS chantons (MG) 1 D (100 gouttes par jour), est susceptible  -administré pendant les 15 jours précédents les règles-  de supprimer l’aggravation prémenstruelle habituelle chez la femme allergique.

C : Remèdes anti-histaminiques

·        NIGELLA TM (30 à 90 gouttes par jour), remède efficace pour les migraines et céphalées, possède également un effet anti-histaminique précieux, sans aucune réaction secondaire de type nauséeux ou soporifique

·        BETULA PUBESCENS BMG 1 D, 100 gouttes par jour, possède également d’intéressantes propriétés anti-histaminique

·        QUERCUS PEDONCULATA BMG 1 D (le chêne), 100 gouttes par jour, est une excellente synergie avec BETULA (surtout en cas d’asthénie).

D : Remèdes tranquillisants

L’allergique  somatise et se conditionne  à la maladie : des fleurs de papier peuvent déclencher des crises d’asthme chez des sensibles aux fleurs naturelles de même aspect.

·        TILIA BMG 1 D (le tilleul) : 50 à 150 gouttes par jour conviendra dans ce cas.

·        VALERIANA TM, 30 à 150 gouttes par jour, spécialement en cas de manifestations de type hystérique, avec sensation de  « boule » dans la gorge.

·        ESCHOLTZIA TM, 50 à 150 gouttes le soir, à répéter en cas de réveils nocturnes, spécialement en cas d’insomnies.

Voici à titre d’exemple, le schéma thérapeutique du traitement de fond d’une allergie préconisé par le docteur Max TETAU :

·        Matin : prendre dans de l’eau avant le PDJ, 100 gouttes de RIBES NIGRUM BMG 1 D

·        MIDI : à mélanger dans de l’eau, 100 gouttes de BETULA PUBESCENS BMG 1 D + 60 gouttes de ROSMARINUS jeunes feuilles (MG) 1 D

·        Avant repas du soir : à mélanger dans de l’eau, 100 gouttes de QUERCUS PEDONCULATA BMG 1 D + 60 gouttes de TILIA TOMENTOSA BMG 1 D

 

Voici une approche en nutrithérapie (laboratoire NUTERGIA du docteur LAGARDE) :

Intérêt de la nutrithérapie :

L’apport de micronutriments spécifiques permet de renforcer le terrain allergique :

·        Les probiotiques favorisent les mécanismes de défense de la barrière digestive, en première ligne des manifestations allergiques.

·        Les oméga-3 et 6 modulent la synthèse des médiateurs de l’allergie

·        Plantes et oligoéléments sélectionnés soutiennent et drainent le foie, organe impliqué dans les phénomènes allergiques.

·        Les oligoéléments sont essentiels au fonctionnement du système immunitaire.

Préférer une alimentation dynamisante :

·        Priorité aux acides gras polyinsaturés, pour limiter les phénomènes irritatifs

·        Réduire les graisses saturées : viandes rouges, charcuteries et produits laitiers bovins.

·        Privilégier les fruits et légumes frais et de saison

·        Eviter ou réduire strictement les sucreries, alcool et tabac

·        Boire suffisamment : de l’eau, du thé, des tisanes… pour favoriser une bonne hydratation cellulaire et éliminer les déchets.

·        Pratiquer une activité physique et sportive régulière

·        Apprendre à bien gérer son stress.

 

Protocole de nutrithérapie (laboratoire NUTERGIA) :

En phase de détoxination : ERGYPHILUS ( flore probiotique protectrice : 2 gélules par jour, de préférence le matin, sur 1 mois)

En phase de restructuration (consolidation) :

·        Si réactions cutanées : SYNERBIOL (acides gras oméga-3 et 6 + vitamine E naturelle : 2 capsules par jour au cours du repas, sur une période de 2 mois)

·        Si rhinite, rhume des foins ou gêne respiratoire : ERGYDESMODIUM (desmodium + Mn, Cu, Zn…, 1 dose le matin à jeun sur 1 mois)

Ce protocole de nutrithérapie sera d’autant plus efficace que sera pris en compte l’intégralité du profil individuel de la personne concernée.

Des « mix » avec d’autres approches peuvent se révéler intéressants…. ne pas hésiter à solliciter votre naturopathe pour un protocole de terrain complet et parfaitement individualisé.

 

QUELQUES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES POUR LES ALLERGIQUES :

En première intention ou en association avec de l’homéopathie ou organothérapie ou phytothérapie, voici quelques complexes bien conçus.

ŒUFS DE CAILLE : aliment « miracle » pour les allergiques qu’on trouve par correspondance auprès des laboratoires SND (voir le site Robert MASSON) ou NUTRIVITAL ou FENIOUX (4 à 6 gélules par jour)

ALLERGOBEL : un complexe de gemmothérapie des laboratoires EQUI-NUTRI à base de cassis, de viorne et de genévrier (ce complexe est utile pour toutes les formes d’allergies qu’elles soient cutanées ou respiratoires) : peut se substituer au protocole de phytothérapîe du docteur TETAU.

DERMASTRESS : complexe du système cutané pour prendre en charge la composante stress

ALGEOR : le complexe  du laboratoire EQUI-NUTRI pour réduire la réponse allergique

RESPIR : le complexe spécifique du système respiratoire (laboratoire EQUI-NUTRI)

ALLERGOR : un complexe anti-allergique très complet et performant mis au point par Robert MASSON (en vente chez SND, voir le site de Robert MASSON)

NUTERGIA : Les produits NUTERGIA se trouvent en pharmacie ou par correspondance.

 

AVERTISSEMENT : ces conseils sont donnés à titre informatif et ne saurait nullement remplacer la nécessaire consultation médicale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Baptiste Leroux 24/07/2019 10:14

Bonjour, mon fils a fait une réaction allergique récemment (une sorte d'irruption cutanée qui ressemble à de l'urticaire). Nous pensons que cela peut provenir du kiwi car c'était la première fois qu'il en mangeait. Ce n'est en revanche pas la première fois qu'il a des réactions allergiques. Ma femme et moi n'avons pas d'allergie. Je pense que nous allons nous tourner vers un naturopathe.

cinier jean-pierre 25/07/2019 17:28

Bonjour
Oui, vous avez raison, il est préférable de prendre conseil auprès d'un naturopathe de votre région car je ne peux pas vous répondre sans renseignements complémentaires ( âge de votre enfant, son profil santé, son alimentation etc). Si vous ne trouvez pas de naturopathe sérieux dans votre région, il m'arrive de donner des consultations via téléphone, skype ou zoom (environ 1h à 1h30 selon les cas). En tout cas, votre démarche va dans le bon sens car l'alimentation est importante, même si, bien sûr, elle ne suffit pas toujours.
Pour info : mon site internet www.solutionsnaturopathie.com

caroline 02/05/2012 12:59

Bonjour,

mon fils de 3 ans nous fait une grosse poussée allergique cutanée, liée à son alimentation, mais nous ne trouvons pas quoi! Puis-je lui donner Ribes Nigrum? en quelles quantités?